Univers d'Heroic Fantasy
L'Univers de Lancedragon  
  Le monde de Krynn
  L'histoire de Krynn
  Les Héros de la Lance
  => Tanis Demi-Elfe
  => Laurana Le Général Doré
  => Caramon Majere
  => Raistlin Majere
  => Dalamar le Noir
  => Flint Forgefeu
  => Tasslehoff Racle-Pieds
  => Sturm De Lumlane
  La Bibliothèque de Palanthas
  Artwork DragonLance
  Liens amis
Raistlin Majere
C’est en 326 P.C. que Raistlin voit le jour. Contrairement à son jumeau Caramon, Raistlin est un petit garçon chétif et souffreteux, mais il a l'esprit affûté. A la fois craint et méprisé par les autres enfants, il resterait toujours seul si son frère ne le soutenait pas avec une dévotion sans faille, qu'il ne tarde pas à prendre en horreur.

Très tôt, Raistlin montre des dons pour la magie. Son père le conduit dans une école dont le maître le juge trop jeune pour étudier sous sa tutelle. Mais Raistlin lui prouve le contraire en s'emparant d'un grimoire et en le déchiffrant sans aucune aide. Accepté comme élève, Raistlin apprend beaucoup et vite. Mais ses pairs et ses maîtres le détestent, car il leur est intellectuellement supérieur et ne fait rien pour le cacher.

Son éducation terminée, Raistlin rejoint Caramon et les Compagnons, avec qui il arpente les routes de Krynn. L'injustice qui frappe les faibles le révolte, parce qu'elle lui rappelle les traitements subis dans son enfance. A plusieurs reprises, il manque finir sur un bûcher pour être intervenu dans des affaires qui ne le regardaient pas. Raistlin est âgé de vingt ans lorsque le Conclave l'invite à passer l'Épreuve. Se croyant sur le point d'échouer, le jeune homme accepte le pacte que lui propose la liche Fistandantilus : en échange de l'accès à ses connaissances, il hébergera dans son corps une partie de l'essence du mage mort.
Raistlin réussit l'Épreuve. Mais les mages du Conclave, effrayés par son ambition et sa soif de pouvoir, le dotent de pupilles dorées en forme de sabliers. Désormais, le jeune homme verra les choses et les êtres se décomposer sous ses yeux. Sur le chemin du retour, Raistlin a (peut-être) une aventure avec Irda, dont la légende veut qu’elle ait porté sa fille.

Au cours de la Guerre de la Lance, Raistlin trahit son frère et ses amis. Il délaisse les Robes Rouges pour adopter les Noires.
Mais s'il sert Takhisis, c'est uniquement parce que cela favorise ses plans. Il prend possession de la Tour de Haute Sorcellerie de Palanthas et devient le Maître du Passé et du Présent. Pendant deux ans, il vit en reclus dans sa Tour. Se livrant à toutes sortes d'expériences, il tente même de créer la vie.

Enfin, il conçoit un projet fou : remonter dans le temps jusqu'à l'époque du Cataclysme (où Takhisis était plus vulnérable), puis pénétrer dans les Abysses et défier la déesse afin de prendre sa place dans le panthéon.
Pour ouvrir le Portail, Raistlin a besoin du concours d'un prêtre de Paladine. Il le trouve en la personne de dame Crysania, qu'il séduit et enjôle en lui faisant miroiter la disparition du Mal sur Krynn. Tous deux partent pour Istar.

Au terme d'un long périple dans le temps, Raistlin parvient à franchir le Portail. Il utilise Crysania ; quand elle arrive à bout de forces, il l'abandonne pour qu’elle meure dans les Abysses.

Lors d'un voyage dans le futur, Caramon a découvert qu'une victoire de son frère sur Takhisis entraînerait la destruction du monde : Raistlin régnerait sur le néant, et sombrerait lentement dans la folie. Plutôt que de subir un tel sort, l'archimage se sacrifie pour barrer à Takhisis le chemin de Krynn. Caramon craint que la Reine des Ténèbres torture son jumeau pour l'éternité, mais il semble que Paladine pardonne Raistlin et lui accorde le repos.

Après sa mon, Raistlin se manifeste deux fois : la première, pour offrir à Palin le Bâton de Magius ; la seconde, pour ramener le jeune homme chez lui après qu'il s'est aventuré dans les Abysses. Raistlin est un personnage tragique, mais qui reste jusqu'au bout maître de son destin. S'il n'avait pas été si maladif, si son
frère ne l'avait pas étouffé, l'ambition ne l'aurait peut-être pas consumé. Aimé d'un amour sincère, et non accablé par ce qu'il interprétait comme de la pitié, il aurait peut-être pus mettre ses talents au service du Bien, car il garde en toute circonstance un sens profond de la justice.

"Est Sularus Oth Mithas"  
   
Publicité  
   
10138 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=